02 855 233 42 contact@oniti.fr

La reprise d’un logiciel métier conçu sur-mesure : Interview de Nathalie Viala du groupe Atlantic

Nathalie est Responsable Technique Prescription au sein du Groupe Atlantic. Intégrée à la Direction des Marchés Résidentiels (DMR), un service d’une cinquantaine de personnes, qui prescrivent le matériel à installer en bâtiments collectifs et en maisons individuelles, elle assiste techniquement les prescripteurs et apporte un soutien pour la règlementation thermique. Il y a quelques années, le Groupe Atlantic a confié à Oniti la reprise d’un logiciel métier unique et essentiel à l’entreprise, appelé Bart. Dans cet article, elle revient sur son expérience avec l’équipe.

Pouvez-vous présenter le logiciel Bart ?

Le projet Bart a démarré en 2010 avec la RT2012. J’étais seule à l’époque, mais il a maintenant prit beaucoup d’ampleur.

Son principe est de mettre à disposition des Bureaux d’Études les données des produits Atlantic, afin que ceux-ci puissent les intégrer dans leur logiciel de calcul thermique pour leur projet neuf en maisons individuelles, logements collectifs et tertiaires.

Quand on construit un bâtiment neuf, on doit respecter la réglementation en vigueur et pour cela, il faut faire des calculs techniques dans des logiciels dédiés. Pour calculer nos produits, il faut beaucoup de données. Pour la pompe à chaleur par exemple, il faut une matrice des puissances absorbées et du COP en fonction de la température extérieure et de la température d’eau, soit beaucoup de chiffres, dans beaucoup de cases. 

Dans ce genre d’exercice, le risque d’erreurs est assez important. Cette base de données rassemble toutes les informations concernant nos produits et les envoie par l’intermédiaire d’Edibatec directement aux logiciels de calcul thermique. Les Bureaux d’Étude n’ont donc plus rien à saisir, ils recherchent simplement le modèle désiré et remontent les informations nécessaires. C’est un gain de temps énorme et cela évite les erreurs.

« Le projet Bart est un outil d’aide à la configuration qui est très stratégique. Il permet de naviguer entre les différentes solutions Atlantic Thermor, sur les différents métiers de l’entreprise : chauffage, eau chaude, ventilation, etc. Quand on se promène dedans on a accès aux produits et on a des fiches techniques très précises, des données de paramétrages et des commentaires pour chaque produit. »

François

Concepteur Développeur, Oniti

Quels étaient les enjeux de cette reprise de logiciel métier ?

Ce CMS était un outil très important puisqu’après la faillite, nous ne pouvions ni mettre à jour ni corriger des bugs sur nos sites. La reprise était urgente et extrêmement importante. Après ça, la solution a été maintenue par Oniti 🌿 jusqu’au 3 mai 2021 avant de basculer vers une nouvelle.

Comment s’est passée votre collaboration ?

Il a été développé par une entreprise qui a, depuis, déposé le bilan. David Bouché faisait d’ailleurs partie de l’équipe de création. Nous avons cherché un prestataire pour reprendre sa maintenance avec une contrainte, celle de s’adapter à son « écriture » un peu ancienne. 

 

C’est un outil important qu’on ne pouvait pas laisser mourir. La mise à jour des données se fait simplement, on y entre les données dans Excel et ensuite, elles sont envoyées dans la base de données.  À partir de là, des mails automatiques sont envoyés, notamment à Edibatec qui met à jour son webservice pour alimenter les éditeurs de logiciels thermiques, mais également à tous nos clients qui se sont inscrits à l’alerte modification pour être informés en temps réél.

Bart continue néanmoins à être très visité car il contient des informations supplémentaires (commentaires, données, copies d’écran, . . .) C’est une des pages les plus visitées de notre site internet.

C’est un outil essentiel pour nos bureaux d’étude et donc pour nous. Oniti a bien compris notre problème et la reprise de l’outil s’est très bien passée !

Bart fonctionne de manière très intuitive et très conviviale. Je n’étais pas prête à tout modifier. 

Quelles ont été les étapes de votre collaboration ?

Au départ, Oniti réalisait uniquement la maintenance du logiciel. Ils ont ensuite changé l’hébergement, car il était sur un site non sécurisé. On en a profité (avec le changement de site Atlantic) pour faire un relooking de l’outil qui est désormais plus joli et plus moderne. 

« La reprise applicative d’un outil est très complexe. Nous avons travaillé en équipe pour réaliser ce transfert, avec une vraie maîtrise de l’hébergement et de la vie du logiciel. Si aujourd’hui, un incident venait à se produire, ce serait un non-sujet et il serait rapidement déployé ailleurs. C’est aussi ça notre valeur ajoutée ! »

David Bouché

CEO, Oniti

« Nathalie est toujours en recherche de solutions. Elle est très à l’écoute et consciente des limites. C’est très agréable de travailler avec elle, c’est facile. »

David Bouché

CEO, Oniti

Pouvez-vous parler de vos relations avec l’équipe Oniti ?

C’est super ! J’ai affaire à François et ça se passe vraiment très bien. J’ai David de temps en temps au téléphone aussi. Ils sont vraiment très à l’écoute et puis ils s’adaptent à leurs clients et à leur fonctionnement. Je pense qu’avec un autre client, les échanges se feront plutôt par mail ou autres. Avec moi, c’est différent. J’ai besoin de plus de contacts et ils sont plus ouverts à cela. Je préfère passer un court appel plutôt qu’écrire un long mail pour la même chose. Le côté humain est important pour moi et malheureusement, je trouve qu’on le perd un peu. Mais pas ici !

Ils sont chargés, mais quand on a une vraie urgence, ils savent la gérer. J’en suis très contente. 

On a été vraiment bien accompagné pour le changement de site. C’est un vrai plaisir pour moi de travailler avec eux. Ils ont mis des outils d’échange en place, mais si on est pressé on peut les contourner. C’est le côté humain qui est toujours là chez Oniti. On peut faire des tickets de maintenance mais quand ça coince et que c’est urgent, passer un coup de fil est plus facile. C’est vraiment très important et précieux.

Quel est votre avis sur les prestations, les compétences et le travail de l’équipe ?

Je pense que peu d’entreprises sont capables de reprendre ce type de logiciels. En général ils n’aiment pas reprendre les vieux codes. Il a 11 ans et c’est archaïque dans le monde informatique ! 

Les modifications pour le nouveau site du groupe sont juste terminées. Pour la petite anecdote, quelque chose bloquait et ça venait de notre site en interne. J’ai préféré demander à Oniti une modification grâce à la création d’une nouvelle page plutôt que d’attendre la réactivité de notre service à nous. Cela illustre bien leur disponibilité !

Avez-vous d’autres projets pour le futur ?

La prochaine étape est de l’intégrer à notre logiciel PIM qui gère nos données internes pour les sites et les catalogues. Aujourd’hui, on doit saisir 2 fois les informations, sur PIM et sur Bart, mais demain, on aura ensuite une base unique de toutes nos données, sans ressaisie.